4 décembre 2023

Bienvenue dans la nouvelle année ! Comment ? L'ancienne continue pourtant encore quelques semaines. L'année civile, effectivement. Mais la nouvelle année liturgique a commencé hier. L'Avent marque le début du parcours sur les traces de la vie et de l'œuvre de Jésus.

En ces temps agités, c'est maintenant que commence pour beaucoup le stress de la période précédant Noël. Mais en réalité, le temps de l'Avent est pensé pour se concentrer sur l'essentiel... sur le fait que Jésus-Christ, le Sauveur, est né. Il vient au monde en tant qu'homme, meurt, ressuscite, monte au ciel et envoie le Saint-Esprit – l'année liturgique s'oriente d'après la vie de Jésus.

L’Avent : laisser Dieu entrer à nouveau dans le quotidien

Même si certains chercheurs affirment que Jésus est en fait venu au monde à une autre date, c'est aujourd'hui, le 25 décembre, que l'on fête Noël. Quatre semaines auparavant commence la traditionnelle période de l'Avent.

Si cette année, la veille de Noël et le quatrième dimanche de l'Avent tombent le même jour, cela vient de ce que l'on appelle la querelle de l'Avent de Strasbourg en 1038. C'est là qu'a été décidé que l'Avent durerait quatre semaines et que, les années où Noël tomberait un lundi, le quatrième dimanche de l'Avent serait également la veille de Noël.

Noël : l'arrivée d'un bébé

Le terme latin d'origine, adventus domini, signifie arrivée du Seigneur. Dans la littérature, les scènes d'arrivée sont souvent un aperçu de la suite de l'histoire. Si l'adventus, la scène d'arrivée, est réussie, le héros réussit également la suite de sa mission. Si quelque chose se passe mal lors de la scène d'arrivée, cela peut indiquer un échec du héros.

On pourrait penser que le fait que Jésus vienne au monde en tant que petit bébé fragile dans des conditions de pauvreté et que, faute d'espace dans une auberge, il ait été déposé par ses parents dans une crèche remplie de paille, indique un échec. Mais c'est tout le contraire.

Pâques : la victoire sur la mort

Une autre scène d'arrivée ; l'enfant de la crèche est devenu adulte et entre à Jérusalem tel un roi sur un âne. Les gens l'acclament, ils déposent des feuilles de palmier et des vêtements sur le sol. L'adventus semble parfait. Cinq jours plus tard, Jésus est mort.

Est-ce là l'échec que l'on aurait pu prévoir à la naissance de Jésus, à son arrivée sur terre ? Non. Dès le dimanche suivant, Jésus est de nouveau bien vivant et prouve ainsi définitivement qu'il est le Fils de Dieu. Une raison de faire la fête.

La date à laquelle cette fête devait être célébrée a été très tôt contestée. Avant que le christianisme ne se détache définitivement du judaïsme, la mort et la résurrection de Jésus étaient célébrées en même temps que la fête juive de Pessah. En 325 après Jésus-Christ, le concile de Nicée a établi que la fête de Pâques serait toujours célébrée le dimanche suivant la première pleine lune du printemps. Contrairement à la fête de Noël, dont la date reste la même chaque année, celle de Pâques varie chaque année.

Ascension : adieu et perspectives

En revanche, il n'a pas été très difficile de fixer la date des festivités de l'Ascension. En Actes 1 : 3, il est dit que Jésus a passé 40 jours avec les disciples avant de monter au ciel.

Lors de l'Ascension, on célèbre en quelque sorte un départ – mais avec de nouvelles perspectives. Les 40 jours que Jésus a passé avec ses disciples sont également chargés de sens : Jésus est resté 40 jours dans le désert et a été tenté par le diable, le peuple d'Israël a marché 40 ans dans le désert et Moïse a reçu les Dix commandements de Dieu après 40 jours. Les 40 jours représentent donc l'épreuve, un temps d'expérimentation de Dieu et l'alliance avec Dieu.

Pentecôte : l'anniversaire de l'Église

Dix jours plus tard, l’Église néo-apostolique célèbre une fête avec des services divins centraux internationaux : Pentecôte. Dans les enquêtes de la vie quotidienne, de nombreuses personnes ne savent souvent même plus ce qui est réellement célébré. Lors de son ascension, Jésus a promis la venue d'un consolateur. Peu de temps après, le Saint-Esprit est venu sur les apôtres et ils ont soudain su parler de nombreuses langues. Ils ont ainsi pu parler de l'Évangile à de nombreuses personnes, qui sont ensuite devenues croyantes : l'Église était fondée.

La Pentecôte est donc la célébration de l'anniversaire de l'Église. Et la Pentecôte est la réponse à la question de savoir d'où les disciples, encore si peu sûrs d'eux auparavant, ont tiré le courage et la force nécessaires à leur mission d'apôtres dans le monde entier.


Photo : artpluskr - stock.adobe.com